Qualité du sol du potager

Posté le 02 février 2019 rédigé par Charles classé dans Maison-Jardins
Mots clés : aucun

Améliorer votre sol

L'ajout d'humus dans un sol argileux ou vaseux rassemble les fines particules en éléments plus gros, entre lesquels l'air et l'eau circulent mieux. L'installation de drains s'impose dans un terrain qui est régulièrement détrempé. Un apport d'humus dans un sol sablonneux accroît sa capacité à retenir aussi bien l'eau que les éléments nutritifs.

Un ajout d'engrais, sous forme liquide ou solide ( pastilles à action lente ou granulés concentrés), améliore la fertilité du sol. Avant de planter, déterminez l'acidité ou l'alcalinité de votre terre, qui se mesure par le pH, variant de 0 à 14 : un sol acide a un pH inférieur à 6,5, un sol alcalin un pH supérieur à 7,5, un sol neutre un pH voisin de 7. Le chaulage réduit l'acidité, tandis que l'apport de matières organiques diminue l'alcalinité à un certain niveau. Un passage a la motobineuse thermique si votre terrain est grand ou à la motobineuse électrique s'il est de surface plus restreinte permettra d'étandre la chaux régulierement.

En pratique, mieux vaut sélectionner des plantes qui acceptent la qualité du sol de votre jardin, plutôt que d'essayer de changer radicalement le pH. La plupart des plantes viennent bien dans un sol neutre à légèrement acide. Certaines, comme les bruyères préfèrent des conditions acides et prospèrent en sol tourbeux. L' aubépine, par exemple, exigent des conditions alcalines et se plaisent en sol calcaire.

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot awlvi ? :